• Petite promenade en forêt

    arbres_automne_oct_2017


    Comme souvent j’emmène Lady se détendre en forêt, mais finalement le manque de luminosité en sous-bois ne m’a pas permis d’avoir une vitesse suffisante pour la photographier sans qu’elle soit floue. Je savoure tous les jours de pouvoir profiter de cette superbe forêt à 100 mètres de chez moi.

    J’ai donc pris quelques photos avec l’Olympus E-M5 II et l’objectif 14-150mm bien pratique quand on veut se promener léger. Mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/160ème de seconde à 200 iso pour la photo du chemin.

    En route je rencontre ce champignon dont le dessus ressemble à du velours, je ne sais pas ce que c’est comme champignon :



    champignon_oct_2017



    Olympus E-M5 II, mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/50ème de seconde (merci le stabilisateur) à 200 iso, focale 80mm.

    Le sol est jonché de châtaignes, je décide d’en photographier une ouverte :



    chataigne



    Olympus E-M5 II, mode priorité ouverture réglée sur f/5.6, vitesse 1/50ème de seconde (merci le stabilisateur) à 200 iso, focale 135mm.

    A maturité la bogue de la châtaigne sauvage se fend en 4 valves libérant généralement 3 châtaignes correspondant aux 3 fleurs de départ.

    Le marron, une grosse châtaigne cultivée

    La châtaigne est le fruit du châtaignier; le marron, est celui… du châtaignier !

    Les châtaignes et marrons comestibles sont toujours issus du châtaignier qu’il ne faut pas confondre avec le marronnier, arbre d’ornement qui produit les marrons d’Inde, non comestibles.

    Du point de vue du botaniste, la châtaigne est le fruit du châtaigner (Castanea sativa), un arbre de la même famille que les chênes et les hêtres. Le marron d’Inde, lui, est la graine du seul marronnier existant en France (Aesculus hippocastanum), et il est toxique. Si les fruits se ressemblent, les feuilles, les fleurs et les bourgeons diffèrent. Chez le châtaignier, les fleurs sont unisexuées, tandis que chez le marronnier d’Inde, les fleurs sont hermaphrodites. une fois fécondées, elles évoluent en un gros fruit épineux, dont la bogue renferme un à deux marrons. De son côté, la fleur de châtaignier fécondée se développe en fruit sec, dont la bogue contient en général trois fruits dans sa variété sauvage.

    Dans le langage courant, le terme « marron » désigne une variété de châtaignes cultivée par les castanéiculteurs. Les bogues ne contiennent qu’un seul fruit. C’est une version modifiée par l’Homme de la châtaigne sauvage.

    Les épines de la châtaigne sont beaucoup plus dense et plus longues que celles du marron.

    Le marron est la graine du Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum), arbre appartenant à la petite famille des Hippocastanacées dont il est le seul représentant en France.

    On voit bien ici sur la bogue d’un marron d’Inde non comestible que les épines sont bien différentes et nettement moins longues que celles de la châtaigne :


    marron-d-inde


    La châtaigne et le marron sont donc le même fruit, à ne pas confondre avec le marron d’Inde, fruit non comestible du marronnier, arbre d’ornement.
    Les marrons que l’on peut trouver en ville sont très souvent des marrons d’Inde.

    Il existe plus de 700 variétés de châtaignes et de marrons !

    La châtaigne fut longtemps la base de l’alimentation humaine dans des régions entières. On appelait, d’ailleurs le châtaignier « l’arbre à pain » car la châtaigne remplaçait souvent les céréales dans le Massif armoricain, le Massif central, la Corse, le Portugal ou l’Italie du Nord. Mais aussi « l’arbre à saucisses » car les châtaignes servaient à l’alimentation des porcs.

    Châtaigne et marron sont des fruits, du point de vue de la botanique. Mais ils ne peuvent pas se consommer crus. Ils sont riches en amidon. C’est pourquoi, du point de vue de la nutrition, on les range dans la grande famille, un peu fourre-tout, des féculents.


    4 responses to “Petite promenade en forêt”


    • pepite

      Une autre photo que j’ai prise cette après-midi d’une bogue ouverte :

      auto

      Ce sont bien des châtaignes puisqu’elles sont plusieurs dans la bogue et que celle-ci est hérissée d’épines longues et denses.

      Lady s’est parfois piqué les pieds sur les épines, après elle faisait attention où elle mettait les pieds, il y avait des dizaines de bogues sur le sol.


    • Olivier M

      Intéressant ce que tu dis sur les châtaignes :-) bien souvent on les confonds !


    • Corbes

      C’est sûr, avec les feuilles mortes qui s’accumulent, vaut mieux pas emmener Nelson en forêt…en 2 minutes, tu ne le retrouves plus ;-) ;-)


    • pepite

      Merci Olivier, moi aussi je me demandais souvent la différence entre châtaigne et marron, je me suis donc renseignée et je vous fais partager ce que j’ai appris :-)

      Corbes, quand je vais emmener Nelson en forêt il est certain que je l’emmènerai en laisse longue pour ne pas le perdre car si il part dans les fourrés tu as raison je ne le verrai plus ! Par contre dans les feuilles à part un très gros amas il devrait tout de même dépasser ;-)


     Leave a reply