• L’épée du roi Arthur au domaine de Trémelin

    l'épée du roi Arthur


    Le lac de Trémelin est un superbe étang de près de 45 hectares, situé au coeur du domaine de Trémelin près d’Iffendic en Bretagne. Le plan d’eau et le domaine forestier forment un site de 220 hectares à la richesse écologique exceptionnelle faunistique et floristique.

    Plusieurs sentiers de balades ont été aménagés et permettent de faire le tour de l’étang. L’entrée du site est libre toute l’année.

    Ce qui m’intéressait ici était surtout de voir l’épée.


    Excalibur

    Excalibur est l’épée magique légendaire du roi Arthur, le roi des Bretons, dans les textes de la légende arthurienne au moyen âge.

    C’est Robert de Boron qui raconte le premier cet épisode, à la fin du XIIe siècle dans Merlin. Le trône du royaume de Bretagne était vacant et convoité par de nombreux nobles qui se battaient fréquemment pour se l’approprier. Devant cette discorde, le magicien Merlin convoque les barons du royaume à Logres pour la veille de Noël. Dans la nuit, apparaît mystérieusement un bloc de pierre carré supportant une enclume dans laquelle est plantée une épée. Sur la lame est écrit que celui qui parviendrait à l’en retirer deviendrait le roi de toute la Bretagne. Personne n’y parvint, sauf le jeune Arthur, il parvint à délivrer Excalibur de son rocher et devient ainsi le nouveau roi. Digne fils d’Uther Pendragon, avec Excalibur au côté, le roi Arthur a réuni et pacifié les deux Bretagnes. Avec elle, Arthur accomplit une grande partie de son destin.  A l’approche de sa mort, Arthur demanda à Bedivere de rapporter l’épée dans le  lac. Au moment où Bedivere y jeta Excalibur, une main, celle de Viviane (actuelle Dame du Lac), la saisit et la brandit trois fois avant de l’emporter.

    Excalibur a la réputation d’être incassable et de trancher toute matière. Son fourreau protège son porteur de toute blessure. Le roi Arthur, détenant les deux artéfacts, était donc invincible sur les champs de bataille.

    Excalibur est une épée exceptionnelle. Comme Durendal l’épée de Roland, sa lame est incassable, elle peut tout trancher et ne s’émousse jamais. Son fourreau est également exceptionnel : il confère le pouvoir de protection à l’épéeprotégeant son porteur de toute blessure fatale. Dans les récits, Morgane parvint à le voler, ce qui causera la mort d’Arthur contre Mordred.

    Certains considèrent qu’Excalibur et l’Épée du Rocher (preuve du lignage d’Arthur) ne sont qu’une seule et même arme, mais dans la plupart des versions de la légende ce sont bien deux épées distinctes.

    J’ai de gros doutes concernant l’épée actuellement plantée dans le rocher, elle ne me paraît pas très ancienne, mais laissons la légende planer ;-)

    Ce qui est très dommage c’est que l’épée se trouve juste à côté de la base nautique ce qui ôte beaucoup de charme à la légende. L’éclairage n’était pas top pour la prendre en photos et la proximité de la base de loisirs ne permettait pas beaucoup de possibilité de cadrage mais pas question de repartir sans lui avoir quand même tiré le portrait.

    J’ai fait quelques essais de taitements :


    excalibur


    …et passée en noir et blanc :


    Excalibur en noir et blanc


    Photo prise avec l’hybride full frame Sony A7 et l’objectif Zeiss 55mm en mode priorité ouverture réglée sur f/8 au 1/125ème de seconde à 100 iso.


    Lire la suite (cliquez sur les liens) :

    Iffendic, château du Breil





    1 responses to “L’épée du roi Arthur au domaine de Trémelin”


    • pepite

      J’ai quelques autres photos de l’épée je verrai plus tard si je vous en rajoute.
      Pour le moment je vais continuer le voyage.


     Leave a reply