• Petit rappel de la taille des capteurs et coeff multiplicateur

    Taille des différents capteursC’est quoi ce coefficient multiplicateur ?

    C’est un chiffre permettant de calculer la focale équivalente que l’objectif aurait sur un boitier plein format. La focale d’un objectif est fixe et la taille de l’image qu’elle délivre aussi. Donc si vous montez un objectif destiné à des appareils « plein format » (full frame) sur un boitier équipé d’un capteur APS-C plus petit, l’image « déborde » et vous n’en aurez que la partie centrale. On a l’impression que l’image a été grossie. Le coefficient multiplicateur vous donne simplement la valeur de ce grossissement.

     

    Le coef multiplicateur des capteurs APS-C est de 1.5 chez Nikon, Pentax, Sony




    Le coeff multiplicateur des capteurs APS-C Canon est de 1.6




    Le coeff multiplicateur des capeurs micro 4/3 est de 2






    Le coeff multiplicateur pour les capteurs d’1 pouce est de 2,7.



    Le coeff multiplicateur pour les capteurs de compact 1/1,7 est de 4.6




    Le coeff multiplicateur pour les capteurs de compact 1/2,3 est de 5.6





    Je suis toujours aussi étonnée par la taille des capteurs de compacts ! Moins d’1 cm pour la plupart et on peut en tirer sur papier des images de format A4 de bonne qualité (à condition de ne pas trop recadrer les images bien sûr), ça me surprendra toujours.

     

    Pour mieux comprendre voilà un exemple :

    Dans les exifs de l’image vous trouverez la focale réelle qui est la focale utilisée avec un plein format soit par exemple 24mm, mais avec un appareil APS-C dont le capteur est plus petit qu’un capteur plein format le capteur n’utilisera qu’une partie centrale de l’optique, il y aura donc une impression de grossissement (un effet de zoom si vous préférez) puisque le capteur ne couvrira pas toute la surface de l’objectif, votre 24mm cadrera donc alors comme si c’était un 38.4mm par exemple si vous avez un boitier Canon APS-C (dans le tableau les chiffres ont été arrondis).

    Autre exemple : un 24mm pour micro 4/3 cadrera donc comme un 48mm vu que son coefficient est de x2.

    Dans les caractéristiques d’un objectif vous trouverez parfois des termes différents : équivalence 35mm, ou équivalence plein format, ou encore équivalent full frame ou encore équivalent 24×36 en fait c’est la même chose. (pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué hein). Je reconnais que ce n’est pas simple pour le néophyte.

    Alors ça donne quoi en fonction des capteurs utilisés ?

    Dans la colonne de gauche la focale réelle en plein format, à sa droite la focale équivalente suivant les types de capteurs utilisés :

     

    coefficient des capteurs

    En clair ça veut dire que par exemple un objectif de 24mm monté sur :

    • Un capteur plein format il restera un 24mm
    • Un capteur APS-C Canon deviendra un équivalent 39mm
    • Un capteur micro 4/3 deviendra un équivalent 48mm
    • Un capteur de compact 1 pouce deviendra un équivalent 64.8 mm

    Quand vous choisissez un objectif il faut donc bien faire attention à ce qui est marqué dans la description si vous souhaitez un grand angle par exemple, dans la description, le terme « équivalent » est important pour bien choisir le bon objectif si le boîtier n’est pas un plein format.


    Important dans le choix des objectifs :

    Chaque marque a sa propre monture d’objectif ce qui veut dire qu’il est impossible par exemple de monter un objectif Canon sur un Nikon ou inversement. Sauf chez Panasonic ou Olympus en micro 4/3, pour ces deux marques les optiques peuvent passer d’une marque à l’autre vu que c’est la même monture d’objectif sur le boîtier (à condition bien sûr que les optiques soient conçues pour un capteur micro 4/3). Sigma, Tamron, Samyang, Zeiss fabriquent aussi des objectifs qui sont compatibles mais il faut faire très attention de bien choisir la monture destinée au boîtier (monture Canon pour boitier Canon, monture Nikon pour boîtier Nikon, monture Sony pour boîtier Sony, etc.).

    Certaines marques autorisent de monter des optiques d’autres marques sur leurs boîtiers MAIS à condition d’acheter une bague d’adaptation qui souvent fait perdre les réglages automatiques (autofocus, ouverture, etc). C’est le cas de Sony qui grâce à des bagues d’adaptation peut vous permettre de monter vos anciens objectifs d’autres marques sur ses hybrides APS-C ou plein format. On peut monter à peu près n’importe quelle marque d’objectif sur les hybrides Sony avec une bague d’adaptation. Elles ne valent pas très cher mais vous perdez les automatismes. Certaines bagues pour les hybrides Sony possèdent des contacts qui vont permettre à l’objectif de dialoguer avec le boîtier et de faire les réglages autofocus, ouverture etc en automatique à partir du boitier, elles valent parfois dans ce cas très cher (plus de 150 euros au minimum). Les objectifs prévus pour les Sony en monture « E » n’ont bien sûr pas besoin de bague d’adaptation pour fonctionner sur les hybrides Sony.

    Autre chose à laquelle il faut faire attention : la destination de l’objectif
    On ne peut pas monter un objectif pour micro 4/3 sur un boitier APS-C ou full frame car la dimension de l’objectif a été calculée pour la taille du capteur micro 4/3, avec une bague d’adaptation, si vous y tenez quand même, l’objectif ne pourra pas couvrir toute la taille du capteur, vous vous retrouverez donc avec des bords noirs sur l’image définitive.

    Vous allez voir sur ce dessin que je vous ai concocté que l’image saisie par l’objectif ne couvrira pas tout le capteur :

    Cas d’un objectif micro 4/3 monté sur des boîtiers avec un capteur plus grand :

    capteur et objectif

    L’exemple est flagrant entre le micro 4/3 et le plein format, il en sera de même si vous montez un objectif conçu spécifiquement pour les capteurs APS-C sur un boitier plein format. Sur l’image vous vous retrouverez avec des bords noirs sur toute la partie que n’a pas pu couvrir l’objectif. Il ne faut donc pas monter un objectif conçu pour des capteurs plus petits que celui dont on dispose sur son appareil.

     

    Cas d’un objectif APS-C monté sur des boîtiers plein format :

    Capteur FF et APS-C et objectifMême remarque que pour l’exemple précédent.

     

    Dans une même marque vous pouvez avoir des optiques ayant la même monture mais qui sont dévolus soit au plein format soit pour des capteurs plus petits (APS-C) par exemple, il faut donc faire bien attention à la taille de votre capteur quand vous choisissez votre objectif. Pas d’objectif dédié aux APS-C avec un appareil photo plein format.

    Par contre inversement on peut très bien monter un objectif pour plein format sur des boîtiers à capteurs plus petits, par exemple quand je me servais de mes boîtiers Canon plein format et APS-C j’ai toujours choisi des objectifs Canon destinés au plein format que je pouvais monter sans souci sur l’un ou l’autre boitier Canon et j’avais l’avantage avec le coeff multiplicateur d’avoir avec un même objectif deux focales différentes, mon 50mm sur mon plein format devenant un 80mm sur mon boitier APS-C. Un autre avantage de l’objectif pour plein format sur un appareil à capteur APS-C, c’est que le capteur sélectionnera le centre de l’image, là où la qualité d’image est toujours la meilleure. Le désavantage : Vu que seul le centre de l’objectif est pris en compte on aura l’effet du coefficient X 1.6 chez Canon ou X 1.5 chez Nikon, Pentax, Fuji. Si c’est pratique quand on veut zoomer plus fort ce sera un handicap si on veut avoir une image en grand angle et couvrir beaucoup d’espace de la prise de vue.

    Chez Sony on peut aussi très bien monter un objectif dédié aux hybrides Sony plein format sur les boîtiers Sony APS-C, on garde bien sûr tous les automatismes.

     

    Cas d’un objectif pour plein format monté sur un APS-C

    Capteur-FF-et-APS-C-et-objectif

    On voit bien que le diamètre des verres est trop grand pour la taille du capteur, le capteur saisira donc l’image dans le centre de l’objectif.
    Pas de surprise dans le viseur car il vous renvoie l’image que prend le capteur.

     

    Résumé :

    On va choisir l’objectif en fonction de la taille du capteur, on fait attention de choisir des objectifs compatibles avec la marque du boitier. Le plus simple au début étant de prendre un objectif de la même marque que l’appareil. On pense au coefficient multiplicateur si l’objectif n’est pas dédié à un appareil plein format.

    Pour les micro 4/3 on n’oublie pas que le coefficient est X2, donc si on veut un grand angle et couvrir un champ très large il faudra choisir par exemple l’excellent Olympus 12mm f/2,  il sera équivalent à un 24 mm en 24/36. Il pourra se monter aussi bien sur un boîtier Olympus à capteur micro 4/3 que sur un boîtier Panasonic à capteur micro 4/3.

    Chez Pentax pour un appareil à capteur APS-C on n’oubliera pas le coefficient x1.5 pour avoir l’équivalence d’un grand angle 24mm, et si l’on désire un zoom on pourra prendre le Pentax smc DA 12-24mm f/4 ED AL (IF) (équivalent à un 18-36mm). A vous les grandes cathédrales qui ne voulaient pas entrer dans le cadre avec votre objectif standard.

    Avec un appareil photo à capteur Canon APS-C il faudra choisir un objectif de 14 ou 15mm pour avoir un équivalent 24mm.

    Si je vous parle du grand-angle c’est parce que c’est là que le coefficient multiplicateur peut être le plus gênant quand on veut prendre des photos de paysages, ou dans des pièces exigües ou encore des monuments énormes qu’on a du mal à faire entrer dans le cadre. Pour les focales grossissantes il n’y a pas de soucis c’est plus facile.


    Note :

    Pour les compacts pas de souci, quelle que soit leur marque c’est simple, les fabricants annoncent toujours les focales en équivalent 24×36 par exemple un compact Sony RX100 IV est annoncé avec un zoom 24-70mm, vous n’avez donc pas de conversion à faire pour savoir quelle surface il va couvrir. Il cadrera comme un 24mm au grand angle et comme un 70mm à l’autre extrémité du zoom. Dans les exifs de l’image vous aurez à la fois les informations sur la focale réelle et sur l’équivalence en 35 mm.
    Exemple dans les exifs pour une photo où vous aurez réglé le zoom sur 70mm :
    Longueur de focale [mm] : 24.7
    Longueur de focale [35mm] : 70


    A retenir : Que l’on parle de plein format, de full frame, de 35mm, de 34×36 on parle toujours du capteur qui mesure 24mm x 36mm.

    Si certains mots vous paraissent obscurs (focale ou exif par exemple) il y a un onglet au dessus des article nommé « Sommaire Mots Barbares » qui peut vous aider à y voir plus clair.




    3 responses to “Petit rappel de la taille des capteurs et coeff multiplicateur”


    • pepite

      J’ai essayé d’être la plus claire possible pour que tout le monde comprenne bien. Je vous avais déjà écrit un article à ce sujet, celui-ci est un peu différent et j’ai ajouté des croquis pour que ce soit plus facile à comprendre.

      Je reconnais que pour le débutant toute cette technique n’est pas évidente à comprendre, si certains mots vous paraissent obscurs en haut vous avez un onglet « Mots barbares » qui peut vous aider.


    • pepite

      Whaouuuu je viens de voir que le parc optique pour les hybrides Sony en monture E a prit une sacrée ampleur !

      Rien qu’en grands- angles destinés au plein format (et donc aussi aux Sony à capteur APS-C) on dénombre pas moins de…
      37 objectifs grand-angle de 10mm à 35 mm dont 6 zooms.

      Il va falloir que je vous refasse la liste des optiques pour les Sony !


    • Espresso

      Oui je vois ça aussi sur le site de marc alhadeff le parc à énormément gonflé

      sonyalpha-blog


     Leave a reply