• Olympus vend sa division d’imagerie


    Setsuya Kataoka, vice-président de la stratégie mondiale, division Imagerie Olympus :  «  je voudrais souligner que la vente de la division Imagerie ne signifie pas que nous nous retirerons de l’activité d’imagerie. Nous continuerons d’offrir des produits uniques et passionnants. Bien sûr, il y aura des changements dans la gestion et la transformation de la structure organisationnelle après le transfert, mais ces changements doivent stabiliser l’entreprise et renforcer l’organisation et nos opérations. Nous pensons que le transfert de la division Imagerie aura un effet positif sur notre activité d’imagerie. »

    Nous savons que de nouveaux produits arrivent et M. Kataoka dit que son équipe reste concentrée sur la fourniture de solutions «innovantes» de haute qualité. Si les choses se passent comme prévu, selon M. Kataoka, un accord final avec les nouveaux propriétaires présumés, Japan Industrial Partners (JIP), sera en place en septembre, et une nouvelle société sera créée au début de 2021. À plus long terme, les choses sont moins claires, mais il est prudent de supposer que JIP a fait ses devoirs et pense que les appareils photo et objectifs Olympus ont un avenir. Quant à ce à quoi ressemblera exactement cet avenir, nous devrons simplement attendre et voir.

    Le secteur des appareils photo va être transféré dans une nouvelle société dirigée par Japan Industrial Partners, qui continuera à gérer et à développer la marque, selon un communiqué d’Olympus Corporation.

    Olympus maintient tout de même la sortie prochaine de son 150-400 mm, va-t-il se vendre quand on sait qu’Olympus imagerie n’a plus que quelques semaines à vivre avant d’être vendu ?


    1 responses to “Olympus vend sa division d’imagerie”


    • pepite

      C’est dommage mais je pense qu’Olympus avait ces derniers temps pris une route qui ne coïncidait pas avec ses premiers pas très réussis. Compacité des boîtiers, capteurs micro 4/3, stabilisation sur 5 axes, c’était au départ les atouts d’Olympus pour ceux qui ne voulaient pas se trimballer du matériel de plusieurs kilos.
      Le changement de stratégie de leur part a du leur faire du tort, ça plus la crise du covid-19… et voilà.
      L’arrivée de Sony avec ses excellents boîtiers compacts et légers (avec capteurs APSC et Full Frame) a du aussi leur faire du tort.

      Il ne restera donc plus que Panasonic pour les capteurs micro 4/3 si la nouvelle entité qui reprend Olympus imagerie ne parvient pas à se faire un nom.

      Heureusement pour les possesseurs d’optiques Olympus micro 4/3 elles pourront toujours être utilisées sur les boîtiers micro 4/3 Panasonic.


     Leave a reply