• Fujifilm des améliorations minimes et un nouvel objectif

    fuji_X100T_face_noir


    Fujifilm X100T

    Des améliorations mineures. On retrouve le même capteur Cmos X-Trans 16 millions de pixels et la même optique fixe 23 mm f/2 (équivalent à un 35 mm en 24 x 36) de son prédécesseur.

    Le viseur hybride demeure aussi, mais avec quelques évolutions : la correction de la parallaxe sera effectuée automatiquement en temps réel – en mise au point manuelle – alors qu’il faut à chaque fois recomposer son cadre une fois la mise au point effectuée sur le X100S.

    L’écran LCD ni tactile, ni orientable passe de 2,8 pouces et 460 kpts à 3 pouces et 1,04 Mpts.

    Le focus peaking et stigmomètre électronique sont utilisables maintenant avec la visée optique (ils existaient déjà avec l’EVF), en actionnant la bague de mise au point (mode M) grâce au filtre ND intégré, une portion étant utilisée pour projeter un aperçu de l’EVF sur la zone de mise au point.

    Le retard d’affichage serait amélioré et proche de celui du XT1. Le rendu serait également meilleur en basse lumière.

    La correction d’exposition passe à +/-3 IL contre +/-2 IL sur le modèle précédent.

    Le Wi-Fi a été ajouté.

    Rien de transcendant.

    Le X100T sera vendu au prix de 1199 €.

    Diponibilité décembre 2014


    Lire la suite »


  • Fuji X-E2 rien de révolutionnaire mais des améliorations

    X-E2


    C’est au tour de fuji d’annoncer son nouvel hybride qui vient remplacer le X-E1.

    Le X-E2 est très similaire en apparence à son prédécesseur, avec quelques modifications relativement mineures. Les plaques avant et supérieure sont en alliage de magnésium, et on trouve de meilleures molettes usinées en métal, la plaque arrière et les boutons sont en plastique. Les boutons sont assez gros pour un petit boitier. Le dos de l’appareil est dominé par l’écran haute résolution plus grand que celui de l’X-E1 qu’il remplace, malheureusement fixe et toujours pas tactile.

    Le X-E2 est très similaire au X-E1, avec la même conception de base du corps et de la disposition des commandes, il est donc presque impossible de les distinguer extérieurement. Il conserve la même disposition sur le dessus, y compris la vitesse d’obturation et la molette de compensation d’exposition, et il a le même viseur électronique OLED 2,36. A l’arrière de l’appareil on retrouve les boutons à peu aux mêmes endroits que sur l’ X-E1, mais leurs fonctions ont été remaniées.

    Les mises à jour concernent essentiellement le capteur et le processeur : le X-E2 a le même capteur X-Trans CMOS II que nous avons déjà vu dans le X100S, qui comprend des éléments de détection de phase sur puce pour l’autofocus, de concert avec le processeur EXR II dont Fujifilm dit que c’est «le plus rapide autofocus du monde». L’écran arrière est beaucoup plus agréable doté de 1 040 000 points. Le résultat est un appareil qui conserve tous les atouts de son prédécesseur, mais il a quand même été amélioré à bien des égards.

    Lire la suite »


  • Fuji hybride X-Pro1 à objectif interchangeable

    presentationX-Pro1


    Les photographes experts et  pros l’avaient réclamés à corps et à cris, Fuji les a entendu ;-)

    Fuji l’avais promis et je vous avais dit la semaine dernière que nous en aurions des nouvelles cette semaine, le voilà.

    Fuji a poussé dans les moindres détails la finition de son boitier en alliage de magnésium peint à la main comme chez Leica et a poussé le désir de perfection en fournissant des paresoleils, livrés avec les objectifs, en aluminium.

    Il est doté d’un capteur APS-C 16 millions de pixels fabriqué par Fujifilm appelé X-Trans CMOS dont Fuji dit qu’il est capable de concurrencer les boitiers 24×36 full frame. Ce capteur de conception nouvelle n’a pas besoin de filtre passe-bas pour réduire le moiré et peut ainsi profiter du piqué maximal. Il est accompagné d’un processeur EXR Pro.


    Xpro1


    Il sera accompagné au moment du lancement de 3 optiques dédiées à ce boitier :

    Un 18mmF/2  (XF 18mmF2R) équivalent 28mm.
    Un 35mm F/1.4 (XF 35mmF1.4R équivalent 50mm.
    Un 60mm F/ 2.4 (XF60mmF2.4R) macro équivalent 90mm.

    Ces trois optiques sont dotées de lamelles arrondies et d’un fut en métal de haute qualité. Les objectifs sont conçus pour être monter au plus proche du capteur afin d’obtenir la plus haute résolution possible même sur les bords de l’image.

    Chacun des objectifs possèdent une bague de mise au point manuelle et une bague de diaphragme par pas de 1/3.

    On retrouve le même système de viseur hybride que dans le X100 avec une couverture de 100%, un interrupteur se trouvant sur le devant du boitier pour baculer entre les différents systèmes de visée optique ou électronique.

    Lire la suite »


  • Fujifilm F770EXR et F750EXR ultrazoom 25-500mm

    fujifilm-f770-exr


    Fuji remplace l’excellent compact expert F600EXR par le F770EXR en le dotant d’un ultrazoom proposant une plage focale encore plus large : 25-500 mm f/3,5 – 5,3 !  Tous les records sont battus avec ce zoom ultime. Il faudra néanmoins vérifier si il est aussi bon que le zoom qui équipait les modèles précédents (F550EXR et F600EXR) quand les boitiers seront disponibles en tests.

    ► Capteur CMOS EXR 1/2 » rétroéclairé de 16 MPix.
    ► Rafale max à 8 images/seconde en pleine résolution et 11 images/seconde en 8 Mpix. 
    ► Stabilisation optique
    ► Ecran 3 pouces de 460 000 pixels
    ► Sensibilité de 100 à 3 200 ISO en pleine résolution (6400 iso en 8 Mpix et 12 800 ISO en 4 MPix)
    ► Vidéo Full HD en 1 080p à 30 im/seconde
    ► Modes PASM (Programme, priorité ouverture, priorité vitesse, manuel)
    ► Mode panoramique à mains levées sur 360°
    ► Mode macro 5 cm
    ► Mode photo 3D.
    ► Mode simultation de films
    ► Fichiers Raw ou Jpeg.
    ► GPS haute sensibiluté avec fonctions navigation pour le f770EXR.

    GPS : Le GPS de l’appareil déjà un modèle du genre est encore amélioré et plus rapide, le mode Navigator Landmark vous informe des points intéressants à proximité ainsi que leur marquage avec vos photos.
    Lorsque vous serez à un endroit encore inconnu, le GPS vous donnera non seulement votre position actuelle mais aussi une liste de tous les sites et monuments célèbres intéressants à visiter aux alentours en affichant ces points d’intérêts sur l’écran de l’appareil et la distance à laquelle ils sont par rapport à vous.
    Vous pouvez également construire un itinéraire au retour par rapport à ces sites et ajouter des points d’intérêt avec les photos que vous avez prises, en utilisant google maps. Avec Tracking Data, vous pouvez retracer le chemin que vous avez suivi, le boitier s’appuyant sur les données de ses photos géolocalisées.



    Fuji_F770EXR-Noir-Dos


    On retrouve bien évidemment les fonctions EXR permettant d’améliorer notemment la dynamique en mode auto ou en modes experts.
    Le capteur optimisé permet de réduire le bruit en hautes sensibilités de près de 30% par rapport aux modèles précédents.

    Notez que l’autofocus de ces nouveaux boitiers offre aussi en mode vidéo le suivi des sujets et la détection des visages.
    En vidéo un mode ralenti est aussi disponible et filme alors en 320 images/seconde (en petite taille), voilà qui peut être utile aux sportifs qui souhaitent voir leurs actions bien décomposées).

    La différence entre le F770EXR et le F750EXR se situe au niveau du GPS qui sera surtout utile pour les voyageurs. De plus avec le F770EXR si vous orientez l’écran vers le sol votre boitier peut se transformer en boussole.

    Les deux boitiers se ressemblent comme deux gouttes d’eau ici le F750EXR :


    Fuji_F750EXR_noir


    Pour les couleurs vous aurez le choix entre bleu, blanc, rouge… et noir pour le F770EXR et les mêmes couleurs sauf blanc pour le F750EXR.

    PRIX :
    F770EXR : 329 € et F750EXR 299 €

    Disponibilité : Mars 2012.


    Un troisième modèle le F660EXR un peu moins cher, sans GPS et avec un zoom moins ambitieux : 24-360mm sera aussi proposé au prix de 250 euros.