• Quelques comparaisons d’hybrides

    J’ai voulu regrouper la plupart des hybrides pour une comparaison, le score général est indiqué sur la ligne du haut, je n’ai pas sélectionné de boîtiers qui n’atteignaient pas au moins la note de 70.


    dxolabs_compar_hybrides

    Je vous rajoute les résultats obtenus par DXOlabs des Sony a7R II et A 7s II. Je les ai mis à part car leur prix est très élevé.

    Et voilà :

    dxolabs_compar_sony_A7s_II_A7R_II


    Je suis surprise de voir que l’A7s II ne fait pas mieux que l’a6300 sur le score général, ils obtiennent 85 tous les deux.
    A noter que l’A7R II est le meilleur à tous points de vue et en hautes sensibilités, il fait deux fois mieux que le Sony a6300 en faible luminosité mais coûte plus du triple !

    Le grand gagnant est évidemment le Sony A7R II mais le prix est égal à ses capacités.

    J’aurai pu ajouter aussi le Panasonic GH4 qui obtient un score de 74 mais il vient d’être remplacé par le GH5 qui n’est pas encore passé à la moulinette de DXO labs.

    Je vous ai mis le Panasonic GX80 (score 71) au rapport qualité prix exceptionnel à 530 € boitier nu même si ce n’est pas celui qui obtient le meilleur score. Au niveau rapport qualité/prix le Sony a6000 est encore meilleur avec un score de 82 et un prix de 548 € boitier nu. Après il y a mieux… mais c’est plus cher.


    Comparaisons des prix moyens du marché, triés dans le même ordre que les boitiers donc du moins bon score au meilleur.

    Boîtiers nus (sans objectif) :

    Capteur micro 4/3 :
    Olympus E-M5 II : 1 028 € environ
    Olympus E-M1 II : 2 000 € environ
    Panasonic GX80 : 530 € environ
    (Panasonic G80 : 900 € environ)
    (Panasonic GH4 : 1 100 € environ)

    A avec un score de 71 proche de celui de l’olympus E-M5 II (73) le Panasonic GX80 est une excellente affaire si on veut rester en micro 4/3. Pour un capteur plus grand et meilleur le Sony a6000 (82) a été remplacé par l’a6300 (85) mais est aussi une superbe affaire à ce prix là.

    Capteur de reflex APS-C :
    Sony a6000 : 548 € environ
    Sony a6300 : 998 € environ
    Canon M5 : 1 079 € environ

    A noter que le Sony a6500 obtient le même score que l’a6300 (85), je ne l’ai donc pas ajouté.

    Capteur full frame :
    Sony A7 : 998 € environ
    Sony A7 II : 1 600 € environ
    Sonye A7s II : 3 500 € environ
    Sony A7R II : 3 600 € environ

    J’espère que ça pourra vous aider, bien sûr il faut aussi tenir compte de l’ergonomie etc mais ça donne déjà une idée de qualité d’image que l’on peut obtenir.


  • Hybrides classement par taille et par capteurs

    hybrides


    Je les ai classés par taille de capteur et dans chaque catégorie du plus petit au plus grand.

    Dans la première série le Nikon J3 vous parait plus petit que le RX100 mais c’est sa taille sans objectif, il est donc plus encombrant que le RX100 une fois un objectif monté dessus.

    Le RX100 est un ultra-compact qui rentre facilement dans une poche, par contre les Panasonic GH3 ou le Fuji Pro One sont loins d’être compacts, ils ont une taille importante rejoignant la taille d’un réflex, il y a donc du choix au niveau des capteurs et des tailles de boitiers.



    liste des hybrides


    Les ventes d’hybrides ont augmenté de 64% en 2012, le choix est maintenant important, ces boiters offrent tous une qualité d’image bien supérieure à celle d’un compact classique. La plupart offrent une qualité d’image qui est au moins égale à celle d’un réflex d’entrée de gamme.

    Ceux avec des capteurs de réflex (APS-C) permettent de jouer beaucoup plus facilement avec la profondeur de champ. Il peuvent ainsi isoler un sujet bien net sur un fond avec un flou onctueux qui fait ressortir le sujet (particulièrement utile en portrait par exemple), avec les appareils à capteurs micro 4/3 ou plus petits on se rapproche plus du tout net sauf avec des téléobjectifs importants où l’on peut alors aussi jouer sur la profondeur de champ.

    On trouve dans cette catégorie d’appareils des boîtiers plus ou moins experts et des prix très variables, le plus cher étant bien sûr le RX1 puisqu’il intègre un capteur de réflex Full Frame 24×36.

    Les prix indiqués ci-dessous sont ceux en cours en janvier 2013, ce sont les tarifs avec l’objectif du kit pour les boitiers à optiques interchangeables. (Notez bien que personnellement je ne vends rien).


    hybrides_tarifs_liste


    Vous pouvez retrouver la description et le prix de ces différents appareils dans la section Matériel, onglet au dessus des articles « Sommaire matériel ».



  • Sony Nex 5R

    sony-nex-5r_face


    Profitant de l’IFA de Berlin Sony annonce officiellement un nouvel hybride à objectifs interchangeables dont je vous parlais il y a quelques jours : le Nex 5R.

    Il remplace le Nex 5N mais si le capteur reste à 16 millions de pixels ce qui est une très bonne chose, il s’agit d’un tout nouveau capteur APS-C. L’autofocus hybride s’appuie à la fois sur la détection de phase et la détection de contraste les deux fonctionnant simultanément. Sony a écouté les experts qui réclamaient une molette de commande et l’a donc ajoutée ainsi qu’un bouton Fn pour personnaliser le boitier. Le 5-R gagne également une connection Wi-Fi et voit ses capacités encore étendues. Le boitier comme pour le Nex 5N est en alliage de magnésium de qualité supérieure.

    La plage de sensibilité reste la même de 100 iso à 25 600 iso.

    L’écran tactile 920 000 points est celui du Nex 5 N mais peut basculer à 180 degrés vers le haut (comme pour le Nex F3) pour les auto portraits et de 50 degrés vers le bas.


    Sony NEX 5-R de dos


    On distingue en haut du boitier à droite la nouvelle molette de réglage.

    Le viseur externe en option est celui du Nex 5N.


    Sony_NEX-5R_dessus


    Ici vu de dessus on distingue bien le bouton Fn qui fait son apparition sur le Nex 5R et en dessous la molette de réglage qui n’existait pas sur le Nex 5N. Du coup le bouton de mise en marche se retrouve autour du déclencheur.

    Hormis cela le 5N et le 5R sont physiquement très similaires les boutons du 5R passent de la couleur métal à noirs mais pour les reste on ne sera pas perdu en passant de l’un à l’autre.

    Lire la suite »


  • Panasonic G5 et objectif 45-150mm F/4.0-5.6

    g5 de face


    On l’attendait, le voilà, relooké avec une meilleure poignée pour un prise en main plus confortable, j’avoue préférer le look de celui-ci à celui du G3 d’autant que le G5 se voit doté d’une fabrication plus soignée avec une partie du corps en métal.

    Il n’y aura pas de G4 ce chiffre étant considéré comme portant malheur au Japon. Nous passons donc directement du G3 au G5.

    Voilà déjà 4 ans que Panasonic annonçait son premier hybride micro 4/3 qui en son temps avait bien fait parler dans les chaumières ;-)
    Et oui le premier modèle, le G1 est né en 2008, comme le temps passe vite !

    Le nouveau capteur a la sagesse de rester un 16 millions de pixels.

    Le boitier retrouve la vraie poignée plus confortable qui avait disparu du G3 et le détecteur d’œil qui permet de passer automatiquement de l’écran au viseur (1,44 MegaPixels). L’écran orientable en tous sens est un LCD tactile de 3 pouces et 920 000 pixels (contre 460.000 pour le G3).

    Un levier de fonction nouvellement ajouté situé à proximité du déclencheur permet un ajustement direct de zoom pour ceux qui utilisent des zooms à commande électrique.

    Panasonic a introduit l’obturation électronique totale. Elle rend le G5 d’une discrétion exemplaire (si on le désire), du jamais entendu sur un hybride, il devient possible de photographier pendant un concert classique, une reprise de dressage ou pendant une partie d’échecs, sans déranger tout le monde.

    Format d’image : 4/3 3/2 16/9 et carré
    Format de fichiers : raw et jpeg.

    Sensibilité : 160 à 12 800 iso (contre 6400 pour le G3).

    Lire la suite »