• Nikon D500, un reflex APS-C expert voire professionnel

    Nikon-D500


    Il était attendu depuis longtemps en remplacement du D300, annoncé en même temps que le D5 dont nous avons parlé précédemment le D500 reprend beaucoup de ses caractéristiques tout en étant nettement moins cher.

    Le boitier : La partie supérieure et arrière de l’appareil sont en alliage de magnésium, tandis que l’avant est faite de fibre de carbone. Le D500 est tropicalisé (étanche au ruissellement et à la poussière).

    Ce reflex est équipé d’un nouveau capteur APS-C de 24 millions de pixels. Le processeur de traitement des données Expeed 5 est le même que celui du D5 vendu 7 000 euros.

    La plage de sensibilité s’étend de 100 à 51 200 Iso, avec la possibilité de passer 1 640 000 Iso en mode étendu, la qualité d’image est sans nul doute horrible à ce niveau-là et est surtout prévu pour la télésurveillance. Ne vous attendez donc pas à des oeuvres d’art à 1 640 000 Iso.

    Vitesse d’obturation : 30 à 1/8 000 s. Synchro flash 1/250 s.

    Principale qualité, le D500 bénéficie de l’autofocus à corrélation de phase du D5 reposant sur 153 collimateurs, dont 99 en croix, et 15 actifs à f/8. Comme pour le D5, le module autofocus est épaulé par la cellule de mesure de la lumière (180 000 points) pour la reconnaissance des formes et des couleurs. 
    Grosse amélioration aussi pour le mode rafale qui passe à 10 images par seconde avec mise au point en continu, comme le 7D II de chez Canon. La mémoire tampon peut encaisser 200 Raw en 14 bits non compressés (avec une carte mémoire XQD), contre 20 fichiers Raw avec le 7D Mark II.

    Le double emplacement pour cartes mémoire du D500 réserve une place pour une carte mémoire XQD, au côté de la fente pour les cartes SDHC. Le logement SD est compatible avec la norme UHS-II.

    Lire la suite »


  • Nikon D5 un reflex plein format destiné aux professionnels

    nikon_D5


    Le D5 : une évolution spectaculaire par rapport aux précédents boîtiers !

    Le système autofocus a été entièrement revu et passe à la corrélation de phase. Au niveau des sensibilités c’est presque incroyable puisque Nikon annonce…  une plage allant de 100 à 102 400 Iso, avec la possibilité de l’étendre à 3 280 000 Iso (H5.0) ! 3 280 000 ISO, 3 Millions d’ISO. Une valeur qui n’a encore jamais été atteinte. Cependant, on parle bien ici de plage ISO étendue, et il ne faut pas s’attendre à des photos artistiques à ces valeurs, le but étant de servir pour de la surveillance ou du renseignement militaire.

    Au niveau de la définition le capteur full frame reste raisonnable : 20.8 millions de pixels. (contre 16,2 Mpx pour le D4s).

    Le mode rafale est de 11 à 12 images par seconde avec suivi du sujet avec une mémoire tampon qui progresse (jusqu’à 200 Raw (en 14 bits sans compression) ou Jpeg Fine en une série de rafales à condition d’utiliser des cartes XQD. 14 images par seconde sans suivi autofocus (miroir relevé).

    Vitesse d’obturation : 30 à 1/8 000 s. Synchro flash 1/250 s.


    nikon_D5_dos

    L’écran de 3,2 pouces (2,36 Mpts) est désormais tactile et permet de gérer la gestion de la mise au point en mode Live View mais l’écran ne fera pas office de trackpad pour déplacer le collimateur AF en visée optique.


    Wi-Fi en option

    Le D5 se pare d’une prise Ethernet plus rapide (400 Mb/s) et un nouveau module Wi-Fi WT-6 est proposé en option.


    Vidéo

    4k Ultra HD, à 30, 25 ou 24 im/s. En 1080p la cadence maximale est de 50 im/s. Attention, l’appareil ne permet cependant de ne filmer que des séquences de 5min59 en 4K, on est donc en retrait par rapport aux boitiers Sony.

    3840 x 2160 (4K UHD); 30p (progressive), 25p, 24p
    1920 x 1080; 60p, 50p, 30p, 25p, 24p
    1920 x 1080 crop; 60p, 50p, 30p, 25p, 24p
    1280 x 720; 60p, 50p


    nikon_D5_dessus


    Deux versions du D5

    L’une avec un double compartiment de cartes CF,

    L’autre sur un double compartiment dédié au format XQD : c’est cette version qui sera disponible en Europe.
    D’après Nikon France, il faudra recourir au SAV pour avoir droit à la version avec un double compartiment pour cartes CF.


    La batterie utilisée est la même que pour le D4s (EN-EL 18a) mais l’autonomie annoncée est en nette hausse : 3780 contre 3020 photos CIPA.

    Connexion : USB 3.0, HDMI type C, sortie casque, entrée micro stéréo, Ethernet, connecteur 10-pin, synchro flash, connecteur pour module Wi-Fi

    Dimensions : 16.00 x 15.9 x 9.2 cm… un monstre !
    Poids : 1.415 kg boitier nu (sans objectif). On est loin de la compacité et du poids des hybrides !!! Bon courage ;-)

    Disponibilité : mars 2016

    Prix : 6 999 €.


    Comme d’habitude on attendra que les premiers acheteurs servent de bêta testeurs afin d’être sûrs que les premiers boitiers ne présentent pas de bugs importants.


  • Bridge Nikon P900 un ultra zoom 24-2 000mm f/2.8-6.5 !!!

    bridge-nikon-coolpix-p900


    Incroyable ! Un zoom 83x !

    Il est gros, il est lourd, mais il renferme un tout petit capteur de compact classique (1/2,3″) de 16 millions de pixels… mais il comporte un zoom 4.3-357mm équivalent 24-2 000mm ! Non il n’y a pas un zéro de trop. Le zoom comprend 16 lentilles en 12 groupes dont un élément en verre Super ED et cinq en verre ED. Ajoutez à cela le zoom numérique et vous allez jusqu’à 4 000mm ! Du jamais vu ! Mais où s’arrêteront-ils ces constructeurs ?

    La distance minimale de mise au point est de 50 cm au grand angle et de… 5 mètres à 2 000mm.

    Heureusement il est stabilisé, stabilisation optique avec gain annoncé de 5 EV. Nikon inclut un impressionnant tout nouveau système VR pour le P900. Le nouveau système de Détection VR optique double, qui utilise les accéléromètres dans la lentille ainsi que l’analyse de mouvement de l’image sur le capteur pour une meilleure stabilisation. Malgré cela ne croyez pas que vous pourrez prendre des photos nettes à 2 000mm à main levée hein, le trépied sera obligatoire ou au moins appui sur un muret, une rambarde, un toit de voiture, etc.

    Sensibilité : 100 à 6 400 iso extensible à 12 800 iso en Noir et Blanc. (1 600 iso maximum en mode auto et modes scènes).

    Rafale 7 images par seconde.

    Obturateur de 15 seconde au 1/4000.

    Il comporte un viseur et un écran de 3 pouces orientable en tous sens (non tactile) de 921 000 pixels.


    nikon-coolpix-p900_dos


    Non seulement les écrans orientables sont très pratiques dans certaines conditions mais ils sont protégés quand on les referme.


    Nikon-P900-dos ecran ferme



    Sur le fût de l’objectif un bouton retour au zoom initial est pratique : une fois pressé, il ramène le zoom sur la position grand-angle, ce qui permet de retrouver un sujet dans son environnement. Lorsqu’il est relâché, le zoom reprend la position qu’il avait avant pression. Ce bouton peut être paramétré pour permettre d’atteindre automatiquement une focale programmée.


    nikon_p900_fut_objectif


    Vidéo Full HD 60p avec directivité du micro qui évolue avec le facteur de zoom. Plus la focale s’allonge, plus le micro devient directif avec enregistrement audio stéréo. format d’enregistrement : MPEG-4, H.264

    Il est également possible de créer des Timelapse.

    Un GPS est intégré au P900, de même que le Wi-Fi à la norme NFC avec des capacités de contrôle à distance.

    Avec tout ça on pensait aussi profiter de différents formats d’images, et bien non il faudra vous cantonner au format 4/3. Pas d’espace couleur Adobe RVB non plus, seulement du sRVB. Quand aux amateurs du format de fichiers Raw… et bien non, vous n’aurez que du jpeg. Cependant vous avez droit aux modes experts en plus du mode auto et des 19 modes scènes :

    • Programme
    • Priorité à l’ouverture
    • Priorité vitesse
    • Manuel


    Nikon-Coolpix-p900-dessus


    Modes de mesure :

    • Multi
    • Pondérée centrale
    • Spot


    Compensation d’exposition : ± 2 (par pas de 1/3 IL)

    Un mode de mise au point manuelle avec « focus peaking » est disponible ce qui aide bien pour les mise au point en mettant en surbrillance les zones les plus nettes.

    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC
    HDMI : micro-HDMI 
    Energie : batterie lithium-ion EN-EL23 permettant 360 photos par charge, chargeur fourni.
    Dimensions : 14 x 10.3 x 13.7 cm
    Poids 899 grammes

    Disponibilité : avril 2015

    Prix : 599 €


    Vous allez me dire c’est bien beau tout ça mais ça donne quoi au niveau des images à 2 000mm ?! Alors je suis gentille avec vous je vous en ai trouvé, attention ce sont des images transmises par Nikon, donc rien ne dit que vous ferez les mêmes ;-)

    —–> Exemples d’images Nikon P900

    Les exifs affichant 357mm sont des équivalents 2 000mm. Ca vaut vraiment le coup de cliquer sur les images et on s’attendait à un jouet… mais les photos sont bluffantes pour un si petit capteur et un si gros télé ! Même si elles sont toutes prises à 100 iso c’est vraiment surprenant et on a hâte de voir des images prises sur le terrain par des individuels.


    Mise à jour avril 2015

    ephotozine a accordé 4 étoiles  et un « recommended » au Nikon P900

    recommended


  • Compact Nikon coolpix s6900 petit prix mais gros zoom 25-300mm

    nikon_s6900


    A voir comme ça il ne paie pas de mine, mais il est plein de bonnes astuces. Et pour ne rien gâcher il est bien construit.

    Nikon a rajouté un déclencheur situé sur la face avant de l’appareil, ce qui permet d’effectuer des prises de vues en tenant l’appareil à bout de bras. Un plus pour les amateurs de selphies !

    Ecran tactile et orientable, commande gestuelle, Wi-Fi et NFC, petit pied intégré, zoom stabilisé sur 4 axes 12x (25-300 mm F3.3 – F6.3) et bon capteur CMOS rétroéclairé de 16 millions de pixels, voilà qui est bien pensé.


    nikon_s6900_ecran


    L’écran orientable en tous sens est monté sur rotule et permet un déploiement à 180° et une rotation à 270°.

    Le petit pied intégré permet de poser l’appareil et de le faire tenir droit pour se prendre en photo par exemple.


    nikon_s6900_debout


    Un fois fermé l’écran est protégé :

    nikon_s6900_dos

     

    La vidéo est en Full HD en 1080/60i avec zoom optique et son stéréo et la prise de vues en rafale peut atteindre huit images par seconde.

    A cela on ajoute un mode panoramique simplifié 360°/180° avec montage automatique.

    Sensibilité : de 125 à 6 400 iso.

     

    nikon_s6900_dessus

     

    Pour éviter les retardateurs et autres manipulations fastidieuses, le Nikon Coolpix S6900 intègre aussi un système de commande gestuelle qui active la prise de vue ou le lancement de l’enregistrement vidéo. Plus besoin d’avoir les bras tendus pour prendre des selphies, soit vous le posez quelque part grâce à son pied, soit vous utilisez la commande gestuelle (un simple geste de la main suffit) permettant de le faire déclencher à distance.

    L’appareil est enfin capable de détecter automatiquement les sujets et de faire la mise au point dessus.

    La technologie NFC permettra aussi de piloter l’appareil à distance, depuis son smartphone par exemple. Les technologies Wi-Fi et NFC intégrées à l’appareil facilitent le partage des images avec un concept sympa dans la mesure où il suffit de rapprocher l’appareil d’un périphérique mobile compatible pour que les images soient publiées sur les réseaux sociaux justes après les avoir prises.

    Mode Macro à 2 cm pour les gros plans extrêmes.

    Mode d’auto-Collage en prenant un maximum de 9 photos avec des expressions différentes, le tout combiné dans un photo-montage.

     

    Mode de mesure : Multizones, pondérée centrale, spot.
    Compensation d’exposition :  ± 2 IL par incréments de 1/3
    Vitesse d’obturation : de 4 secondes à 1/4 000.

    Cartes mémoire : SD / SDHC / SDXC
    Energie : Batterie Li-ion rechargeable EN-EL19
    Dimensions : 9.94 x 5.8 x 2.79 cm  
    Poids : 181 grammes.

    Pas de modes experts évidement mais plein de modes scènes. L’appareil se voulant ludique il est également pourvu d’une tripotée d’effets.

    Et tout cela pour… 229 euros :-)

    Pas mal non ?

    Disponibilité : octobre 2014 en noir ou en blanc.