• Reflex Pentax K70

    Pentax_K70


    Le K-70 remplace le K50 sorti il y a 3 ans et ajoute certaines fonctions que l’on trouve sur les K3 II et K1

    Le capteur APS-C stabilisé de 24 Mpx (celui du K3 II) est dépourvu de filtre passe-bas  afin d’optimiser le piqué des images. L’absence de filtre passe-bas pouvant entraîner des problèmes de moiré Pentax a ajouté une fonction anti-moiré grâce à un simulateur de filtre passe-bas comme sur le K3 II.

    Au niveau de la sensibilité l’appareil offre une large plage jusqu’à 102 400 ISO ! (Auto, 100-102 400).

    Le boîtier est tropicalisé (étanche au ruissellement et à la poussière) avec 100 joints d’étanchéité !

    Côté autofocus le K-70 dispose enfin d’un autofocus mixte qui combine la traditionnelle corrélation de phase des reflex à la détection de contraste des hybrides. Le Pentax K70 est le premier appareil photo Pentax à être doté d’un système de mise au point hybride ce qui améliore nettement la rapidité de l’autofocus particulièrement en mode visée par l’écran. La couverture des collimateurs autofocus est un peu faible par rapport à ce qui se fait actuellement, 11 collimateurs dont 9 croisés, mais quand on a l’habitude ça ne gêne en rien.

    L’écran intégré de 3 pouces orientable en tous sens (mais non tactile) est un plus que l’on apprécie et est équipé d’un verre trempé.

    Comme toujours chez Pentax le K70 est doté d’un excellent viseur d’une couverture de 100%.

    Lire la suite »


  • Optiques, Sony, Fuji, Pentax, Olympus, feuilles de routes 2015


    feuilles de routes pour les optiques


    IMAGE CLIQUABLE

    On ouvrant la page vous trouverez les feuilles de routes des objectifs présents et à venir pour ces marques : Sony, Fujifilm, Pentax et Olympus.

    Dans les commentaires vous trouverez aussi d’autres objectifs annoncés, deux Sigma, un Voigtländer pour hybrides ff Sony, etc.


  • Reflex Pentax K50 prise en main et photos sur le terrain

    Pentax K50


    Il devait arriver mardi, il est arrivé à midi, je vais donc pouvoir me rendre compte de ce qu’il a dans le ventre, de toute façon pour un peu plus de 400 euros, objectif 18-55mm f/3.5-5.6 tropicalisé (équivalnt 27-82.5mm) compris, on ne prend pas de risque.

    J’aimais tellement mon Pentax Kx que j’espère que le K50 fera aussi bien en macro, normalement oui puisqu’il arrive nettement après et qu’il est censé donner des images équivalentes si ce n’est meilleures que le Pentax K5.

    Je le déballe, lui monte dessus pour commencer l’objectif du kit, je charge un peu la batterie (1/4 d’heure, je suis pressée de voir ce qu’il va donner), je règle la langue en français et la date et je sors dans le jardin prendre quelques images en le laissant avec ses réglages par défaut. Je passe juste en mode priorité ouverture que je règle sur F/8. Chouette je retrouve enfin le collimateur actif qui s’affiche dans le viseur, comme c’est celui du centre ça me va très bien…. 10 images plus tard je rentre à la maison et je regarde… quelle horreur ! Je ne comprends pas, les images sont affreuses, aucun piqué et certaines même pas dignes d’un compact ! La mise au point n’est jamais où je la voulais ! Là je déchante fortement ! (lisez la suite avant de partir ;-) )

    Bon on va commencer par inspecter les menus (très bien traduits et organisés il faut le souligner), qualité d’image, pourtant elle est bien au max, ah tiens oui il faut régler la plage dynamique, je mets la compensation des hautes lumières sur on, j’en profite aussi pour cocher les corrections d’objectif (distorsion et aberrations chromatiques), ce n’est pas mon problème pour le moment mais ce sera fait. J’active le niveau électronique. Je passe l’espace couleur de sRVB à Adone RVB. Je ne pense pas que ça va changer grand chose à mon souci de netteté mais on va bien voir. Je retourne dans le jardin pour 5 photos, retour à la maison, grrrrr, ce n’est pas possible ça, c’est horrible, la mise au point est complètement à la ramasse !

    Je ressors je reprends 2 photos et là je m’aperçois que si le collimateur du centre s’allume bien quand j’appuie à demi sur le collimateur, il change place quand je déclenche !!! Je regarde le dos de mon boitier en espérant trouver comment choisir moi même le collimateur actif pour la mise au point mais je ne trouve pas. Bon il va falloir que je me plonge dans la doc’.

    Ahhhh ouiiiiiiiiiiii je comprends mieux ! Monsieur le K50 décidait à son gré du choix du collimateur de mise au point et donc de la zone que lui pensait devoir être la plus nette ! Quel farceur ! Ouf j’ai enfin trouvé ce qui n’allait pas, enfin j’espère bien. Donc je le règle sur un seul colli actif et déplaçable et je vais chercher mon objectif Pentax 100 macro WR que je monte dessus… hop on retourne dehors.

    et voilà (photo cliquable pour la voir en plus grand) :

    papillon


    Ahhhhhh ça va mieux !

    Les exifs sont sous la photo à gauche de la page une fois la photo en grand.

    Là j’ai le sourire qui revient ! :-)

    Donc si jamais vous achetez un Pentax K50 la première chose à faire est de lire la doc pour savoir comment régler les collimateurs de mise au point ! C’est tout simple mais il faut le savoir et le faire (je vous ai mis un lien en fin d’article pour le choix des collimateurs d’autofocus).

    J’ai perdu du temps avec la charge de la batterie et ce souci donc je n’ai pas pris grand chose comme photos aujourd’hui mais je vous en rajouterai au fur et à mesure.

    Une autre du papillon, cette fois c’est un crop, cliquable également :

    Lire la suite »


  • 5 objectifs Pentax limited mis à jour

    Pentax-HD-DA-Limited


    Ricoh Imaging lance cinq nouveaux objectifs Pentax DA série « Limited » haut de gamme.

    Les nouvelles optiques sont dotés de meilleures performances avec un revêtement HD de haute qualité et des diaphragmes aux lamelles arrondies complètement arrondies pour de plus jolis bokeh* lors de l’utilisation aux grandes ouvertures.

    Ce sont en fait des révisions de certains des objectifs bien connus de la série « Limited », seules cinq optiques de la série limited sont remises à jour :



    Le PENTAX DA 15mm F/4 ED AL Limited

    HD-Pentax-DA-Limited-15mm

    Prix : 599 €

     


    HD PENTAX DA 21mm F/3.2 AL Limited

    HD-Pentax-DA-Limited-21mm

    599 €

     


    HD PENTAX DA 35mm F/2.8 Macro HD Limited

    HD-Pentax-DA-Limited-35mm

    649 €

     


    HD PENTAX DA 40mm F/2.8 Limited

    HD-Pentax-DA-Limited-40mm

    449 €

     


    HD PENTAX DA 70mm F/2.4 Limited.

    HD-Pentax-DA-Limited-70mm

    649 €


    On connait la qualité de fabrication des ces objectifs haut de gamme même dans la précédente version, Ricoh a donc décidé de les rafraîchir légèrement tout en gardant ces objectifs toujours aussi beaux. Ils seront disponibles en couleur noire ou argent.


    Les formules optiques restent les mêmes. Un filet de rouge s’ajoute au look externe, le rafraîchissement est donc léger, pas de quoi changer un ancien 15mm par le nouveau par exemple. Le revêtement HD a pour but de lutter contre les lumières parasites.


    Je vous rajoute le 35mm f/2.8 en noir, très beau aussi dans cette couleur :

    HD-PENTAX-DA-limited-35mm-F2_noir


    Ces cinq optiques mises à jour appartiennent à la série DA : ils sont conçus pour les reflex à capteur APS-C, pas aux full frame.

    Note : les 15 et 21mm ne sont pas les meilleurs de la gamme limited. Le 70mm par contre est excellent même si il est battu par le 77mm mais qui est plus cher.


    * Le « bokeh » est en fait un flou d’arrière plan et/ou d’avant plan volontaire afin de faire ressortir un sujet sur un fond très flou. Le terme de bokeh vient du japonais qui se traduit par « flou ».

    La plupart du temps ce terme est très souvent employé par snobisme pour faire pro ;-)
    Wiképédia dit même que ce sont les néophytes qui emploient ce mot, mais il ne faut pas exagérer.

    Un joli flou (ou beau bokeh) se traduit par un fondu de l’arrière plan tel que l’on ne discerne plus le paysage mais que l’on a de belles nuances délicates et bien fondues en arrière plan. Il dépend principalement de l’ouverture choisie et de l’objectif employé. L’obtention d’un joli flou est plus facile avec un gros télé ou un objectif macro, une grande ouverture et un fond le plus éloigné possible du sujet, fond non contrasté en couleurs et en lumière. Le flou sera aussi plus joli si l’objectif a un grand nombre de lamelles et si celles-ci sont arrondies.

    On parle de bokeh lorsque le flou d’arrière-plan est harmonieux, bien fondu, moelleux, il ne faut pas employer ce terme comme synonyme de flou d’arrière plan. Un bokeh est un flou qui se doit d’être pratiquement parfait avec des nuances délicates et sans gros contrastes.

    On prononce « bouquet », comme un bouquet de fleurs :-)


    ______________________________________________________________________

    Voir aussi (cliquez sur le lien) :

    Quelques bons objectifs pour les reflex Pentax