• J’ai terminé mon tableau

    cheval-peinture2



    Pour ceux qui avaient vu le début et voulaient voir la fin, j’ai repris les pinceaux (des vrais pinceaux ! Pas des pinceaux informatiques) et je l’ai terminé. La photo du tableau n’est pas très bonne à cause des reflets de lumière et du sopalin que j’aurai pu ôter en bas car il projette une vilaine ombre qui cache le bas de la peinture.

    Je me demandais si je n’allais pas encore y ajouter une touche mais je crois que je vais le laisser comme ça.


  • L’hyperfocale

    vercors


    L’hyperfocale permet d’avoir la plus grande profondeur de champ possible, par exemple lorsque vous désirez que la zone de netteté démarre au premier plan et que tout soit net également à l’arrière plan jusqu’à l’horizon.

    Beaucoup d’entre vous ont tendance à se mettre sur l’infini en cas de vastes paysages mais c’est une erreur.

    Comme nous l’avons vu dans l’article sur la profondeur de champ les zones nettes sont de 1/3 en avant du sujet et deux tiers en arrière du sujet (hormis pour les gros télés où on arrive à 50% en avant et en arrière du sujet). En vous mettant sur l’infini avec un grand angle vous perdez donc les deux tiers de la zone de netteté.


    dessin de la profondeur de champ

    (profondeur de champ = zone où l’image est nette).

    Il vaut donc mieux se régler sur l’hyperfocale, donc en avant de l’infini pour avoir une zone de netteté bien plus étendue.

    Je vous ai fait un tableau pour les réflex APS-C qui vous permettra d’être toujours nets à l’infini mais aussi de savoir à partir de quelle distance la zone de netteté commence lorsque vous êtes réglés sur l’hyperfocale.

    Lire la suite »


  • L’ultra-compact Sony RX100 avec Marc en montagne

    montagne


    On connait déjà le talent de Marc et les jolies images qu’il prend avec son Réflex Pentax K5 (voir dans la rubrique « Un photographe à l’honneur »), il avait envie d’un compact expert de qualité pour l’accompagner partout sans avoir à se charger obligatoirement de son sac à dos.
    Je lui avais fait découvrir ce compact révolutionnaire avec un capteur bien plus grand que celui des autres compacts. Il a décidé de le commander et nous livre de bien jolies photos.


    dsc00441


    Un crop de l’image ci dessus :

    dsc00441_crop


    Quelle belle ambiance sur ce crop ! Dommage que le RX100 n’ait pas un zoom un plus étendu en focale.

    Pour rappel le compact Sony RX100 est équipé d’un capteur 4 fois plus grand qu’un compact classique et d’un superbe objectif Carl Zeiss 28-100mm f/1.8-4.9. La qualité des images atteint celle de certains Réflex !

    On continue ;-)

    Lire la suite »


  • Carl Zeiss C Biogon 35mm F/2.8



    auto


    Prévu pour les boitiers Leica il fera un bel ensemble avec un Sony Nex ou un boitier micro 4/3 avec une bague d’adaptation.

    Le Carl Zeiss C Biogon 35mm F/2.8 est un objet magnifique !

    Mais qui vaut 735 € (soit plus de 4 fois le prix du sigma mais c’est du Zeiss) et à monter sur bague d’adaptation Leica vers Sony Nex ou  vers micro 4/3 pour adapter cette optique sur un hybride (donc réglages manuels).


    auto

    Une superbe optique avec toutes les bagues disponibles sur l’objectif pour les réglages et l’échelle de profondeur de champ.

    Je trouve le Nex carrément magnifique avec cet objectif.

    Formule optique :
    7 éléments en 5 groupes
    Mise au point de 70 cm à l’infini
    7 éléments en 5 groupes
    Diamètre : 52mm, longueur :5.5 cm
    Poids : 200 grammes

    Référence de l’objectif : Carl Zeiss C Biogon T 35mm f/2.8 ZM Leica.

    Il existe aussi en version f/2 mais cette fois le prix grimpe encore : 960 € et je le trouve plus joli (et plus compact) en f/2.8. de plus le f/2 est un peu moins qualitatif au niveau de l’image que le f/2.8.