• Petite comparaison de taille des derniers hybrides à objectif interchangeable


    compare_Nikon-D800E_Pana_GM1


    Le monstre que vous voyez à gauche est tout simplement un reflex, et encore il n’a pas le grip additionnel disponible en option, ok, d’accord je n’ai pas choisi le plus petit reflex du marché pour illustrer mon article ;-)

    Vous en avez marre de porter des kilos de matériel avec votre reflex, si bon soit-il, ou vous souhaitez un second appareil photo de complément et vous regardez du côté des hybrides, il est vrai que l’on peut avoir des tailles de boitiers bien différentes, comme ci-dessus avec le reflex Nikon D800E (ce n’est pas un hybride) comparé au plus petit des hybrides, le Panasonic GM1. Entre les deux vous avez le choix, en taille de boîtiers, en taille de capteurs (du full frame au micro 4/3 en passant par les capteurs de reflex APS-C), avec ou sans viseur. Je vous ai donc fait un article qui regroupe les hybrides à objectif interchangeable par taille, par type de capteurs et aussi ceux dotés ou non d’un viseur.

    Je vous ai fait plusieurs tableaux plus bas.


    Par taille de capteur :

    Micro 4/3

    Le plus gros : Olympus OM-D E-M1, très gros il a la taille d’un bon reflex.
    Puis l’OM-D E-M5 déjà plus petit. Et l’Olympus E-PL5 qui repend les caractéristiques de l’E-M5 mais dans un look différent en étant aussi plus compact et avec un viseur en option.
    Les plus petits : Panasonic GX7 et Panasonic GM1. Je n’ai pas mis le Panasonic G6 car il risque de ne plus être en vente d’ici peu mais c’est un bon boitier à un prix très concurrentiel. C’est aussi le seul hybride avec un écran orientable en tous sens.


    Capteurs APS-C

    Les plus gros : Le Fuji X-Pro1 doté d’un capteur de réflex APS-C, il tient la palme de l’encombrement parmi les hybrides ! Un boitier très loin d’être compact. Ensuite viennent ses petits frères : X-E1 et X-E2 de la même taille tous les deux d’un encombrement en longueur similaire à certains reflex.

    Les plus petits : Le Sony Nex 6 est le plus compact bien que possédant un viseur, il bat le Fuji X-M1 dépourvu de viseur.


    Capteurs Full frame 24×36

    Sans concurrence les Sony A7 et A7r sont les appareils les plus petits dotés d’un grand capteur. Attention les capteurs plein format sont plutôt réservés aux photographes experts qui maîtrisent bien la profondeur de champ.


    Si vous êtes perdus dans la taille des capteurs, je vous ai mis une photo comparative de la taille des différents capteurs en fin d’article.

    _____________________

    Avec viseur du plus gros au plus petit :

    comparaison de taille des hybrides avec viseur

    Je vous ai ajouté le réflex Nikon D7100 pour comparaison de taille, ce n’est pas un hybride mais un reflex, ce n’est pas le plus gros reflex du marché, le D800E montré en haut de page est encore beaucoup plus imposant.

    Hybrides avec viseur par taille :

    1 – Fuji Pro One (très très gros)
    2 – Olympus OM-D E-M1 (de la taille d’un reflex)
    3 – Fuji X-E1 et X-E2 (ils ont la même taille)
    4 – Sony A7 et A7r (ils ont la même taille)
    5 – Olympus OM-D E-M5
    6 – Panasonic GX7 (et Panasonic G6). Les plus petits qui comportent un capteur micro 4/3 et un viseur)
    7 – Sony Nex 6 (le plus petit doté d’un capteur de reflex APS-C et d’un viseur)

    Lire la suite »


  • Fuji X-E2 rien de révolutionnaire mais des améliorations

    X-E2


    C’est au tour de fuji d’annoncer son nouvel hybride qui vient remplacer le X-E1.

    Le X-E2 est très similaire en apparence à son prédécesseur, avec quelques modifications relativement mineures. Les plaques avant et supérieure sont en alliage de magnésium, et on trouve de meilleures molettes usinées en métal, la plaque arrière et les boutons sont en plastique. Les boutons sont assez gros pour un petit boitier. Le dos de l’appareil est dominé par l’écran haute résolution plus grand que celui de l’X-E1 qu’il remplace, malheureusement fixe et toujours pas tactile.

    Le X-E2 est très similaire au X-E1, avec la même conception de base du corps et de la disposition des commandes, il est donc presque impossible de les distinguer extérieurement. Il conserve la même disposition sur le dessus, y compris la vitesse d’obturation et la molette de compensation d’exposition, et il a le même viseur électronique OLED 2,36. A l’arrière de l’appareil on retrouve les boutons à peu aux mêmes endroits que sur l’ X-E1, mais leurs fonctions ont été remaniées.

    Les mises à jour concernent essentiellement le capteur et le processeur : le X-E2 a le même capteur X-Trans CMOS II que nous avons déjà vu dans le X100S, qui comprend des éléments de détection de phase sur puce pour l’autofocus, de concert avec le processeur EXR II dont Fujifilm dit que c’est «le plus rapide autofocus du monde». L’écran arrière est beaucoup plus agréable doté de 1 040 000 points. Le résultat est un appareil qui conserve tous les atouts de son prédécesseur, mais il a quand même été amélioré à bien des égards.

    Lire la suite »


  • Panasonic GM1 un hybride qui tient dans la poche

    Gm1Panasonic dévoile le Lumix DMC-GM1, un appareil photo de poche à objectifs interchangeables avec un capteur 16 mégapixels micro 4/3.

    En voilà un bonne idée :-)

    Il utilise les mêmes objectifs Micro Four Thirds que ses grands frères Olympus et Panasonic.
    Lors de l’introduction il sera vendu avec un nouveau zoom 12-32mm F3.5-5.6 équivalent 24-64mm), un kit spécialement conçu pour le GM1.

    Principales caractéristiques :

    • capteur 16MP Live MOS
    • WiFi intégré (pas de NFC, dommage… certains disent qu’il possède le NFC donc ce sera à vérifier)
    • Ecran tactile de 3,0 pouces et 1 036 000 pixels
    • vidéo HD 1080 enregistrement  à 60i/30p avec micro stéréo. MPEG, AVCHD
    • Flash intégré pop-up
    • Vitesse d’obturation maximale (déclencheur électronique) : de 60 secondes à 1/16 000ème de seconde !
    • Mode rafale à 5 images par seconde (4 avec le suivi d’autofocus)
    • Focus peaking pour l’aide à la mise au point en mode manuel.
    • Sortie micro HDMI
    • Coque en alliage de magnésium avec dessus en aluminium.
    • Pas de viseur

    Lire la suite »


  • Sony RX10 zoom 24-200mm f/2.8 constant et viseur avec le capteur du RX100 II

    rx10


    Sony avait fait une révolution sur les compacts en sortant un boitier avec un capteur beaucoup plus grand que ceux des compacts classiques (le RX 100). cette fois il nous propose un bridge ressemblant à un reflex, très expert, accompagné de ce capteur et d’un zoom très lumineux 24-200mm ouvrant à f/2.8 constant.

    L’appareil tout temps possède un châssis en alliage de magnésium et est protégé par des joints d’étanchéité. Rare sur un bridge !

    Le zoom stabilisé est griffé carl Zeiss, un Vario Sonnar T* 24-200 mm f/2,8 constant. Il comprend 14 éléments répartis en 11 groupes et est muni de sept lentilles asphériques. Pour cette optique, une nouvelle conception de lentilles asphériques a été utilisée qui permet donc de gagner beaucoup de place.
    L’objectif possède deux bagues dont une pour la mise au point manuelle et l’autre pour l’ouverture du diaphragme. Pour cette dernière, le Sony RX10 offre la possibilité de choisir entre la sélection crantée et un réglage souple pour un fonctionnement silencieux, utile particulièrement en vidéo. 
    L’objectif permet une distance de mise au point minimale de 3 cm en mode macro.

    Le capteur est donc le capteur Cmos Exmor-R du RX100 II de 20 millions de pixels dont on connait l’excellente qualité. Il est accompagné d’un processeur de dernière génération Bionz X qui équipe les boitiers full frame 24×36 annoncés aujourd’hui et dont les performances ont été optimisées pour offrir une meilleure réduction du bruit et un autofocus par détection de contraste plus rapide.

    L’autofocus avec suivi du sujet est assuré par un moteur Direct Drive SSM. Il dispose d’un mode spot flexible avec trois tailles de zones au choix pour une meilleure précision de la mise au point pour les mises au point sur des détails par exemple. La détection des visages se perfectionne aussi, permettant de distinguer les deux yeux d’un personnage pour effectuer la mise au point sur l’œil le plus proche.


    Lire la suite »