• Juste trois photos émotions

    Marc me contacte ce matin et me montre quelques photos qu’il a prise dans sa montagne au lever du jour dans la froidure de l’automne, il y en a deux qui me font litéralement craquer, je vous les montre, juste pour le plaisir des yeux !

    Tout d’abord cette photo, quand je la regarde on s’y croirait, choix parfait de la focale pour que l’on s’intègre dans le paysage. Je reste scotchée dessus, j’ai l’impression d’être sur place, de ressentir cette osmose avec la nature, seule dans la froidure mais réchauffée par ce spectacle merveilleux devant les yeux ! J’oublie que je suis chez moi, je rentre dans l’image et je m’y fonds.


    charteuse au petit jour


    Une autre photo attire mon attention, celle-ci, malgré les ombres, ses couleurs, son ambiance, l’aridité du paysage m’emporte, je ne suis plus dans la Beauce mais au-dessus de ces montagnes. Marc est monté à pied sans lampe sous l’éclairage faible de la lune, quelle belle aventure à vivre, je l’envie.


    chartreuse


    Ces deux photos ont été prises avec le réflex Pentax k5 et l’objectif 18-135mm. Mode priorité ouverture réglée sur f/3.5, focale 18 mm, 1/320ème de seconde, 100 iso, compensation d’exposition moins 1/3 IL pour la première

    Réglé sur F/4 vitesse : 1/400ème de seconde à 100 iso, compensation d’exposition moins 1/3 IL pour la seconde. 

    Et oh merveille il croise des chamois, bien plus difficiles à photographier que les bouquetins, ils le sentent de loin (le vent n’était pas dans le bon sens) et fuient, mais il a quand même pu tirer cette magnifique photo. On a parfois de très jolies photos d’un chamois, mais deux comme ça c’est rare, la pose est originale, la lumière dorée superbe, je craque !

     

    chamois


    Pantax K5 et objectif Pentax 300mm f/4 en mode priorité ouverture réglée sur f/4, 1/400ème de seconde, 400 iso, compensation d’exposition moins 1/3 IL.

    Bravo Marc !



    20 responses to “Juste trois photos émotions”


    • pepite

      Et pour le fun cette photo où l’on voit un chamois qui a vu Marc, son air de défiance, il a déjà tourné le dos, jette un dernier regard pour évaluer le danger de cet animal sur deux pattes qui le regarde à travers son drôle d’engin qui pourrait bien être un fusil et où l’on sent qu’ils vont prendre la poudre d’escampette.

      auto

      La photo animalière est difficile, d’une part parce que les animaux bougent beaucoup, que l’on ne peut pas leurs dire de se placer dans la bonne lumière et qu’en plus suivant le sens du vent ou le moindre bruit ils sont prêts à fuir. Mais quel plaisir quand on arrive à saisir une belle photo en milieu naturel !

      Un objectif de minimum 300mm est obligatoire pour ce type de prise de vue, un autofocus rapide avec suivi et un bon photographe derrière le viseur, il serait impossible de prendre ce type de photo avec un compact.

      Je pensais qu’avec un hybride micro 4/3 et par exemple le 100-300 Panasonic (équivalent 200-600mm) il serait possible de prendre ce type de photo (ce qui m’aurait éviter de parfois trimballer mon réflex et les lourds objectifs), mais l’autofocus de cette optique Panasonic est bien trop lent pour la photo animalière.

      L’inconvénient avec un boitier réflex et un objectif de longue focale est bien sûr le poids de l’ensemble : 1.800 kg le réflex K5 avec le 300mm f/4, (et pratiquement 2 kgs pour mon matériel Canon avec le 300 f/4 L Canon et plus de 2 kgs si je monte dessus mon 100-400 Canon), le matériel est lourd surtout qu’en photo animalière on doit en général beaucoup marcher (ou ramper) dans des chemins plutôt caillouteux. De plus on emporte toujours un objectif standard pour les prises de vues de paysages. Il faut donc vraiment être passionné de nature mais quel plaisir quand on aime et que le résultat est là !


    • Dom

      Magnifique.
      Je craque aussi…
      Et pourtant que ma Montagne ici aussi est belle !


    • Mimi

      Splendide ! J’adore …. j’adhère ☺ manque de montagnes ici; merci de nous avoir fait partager ces magnifiques clichés d’un amoureux de la Nature …..!


    • marcB

      Coucou Pépite ;-)

      Dis donc quelle surprise, je ne m’étais pas connecté sur ton blog depuis deux jours et voilà que mes photos me sautent au visage!
      Gentil de ta part de les faire partager et merci pour tous ces compliments! :-)

      Coup de chance de tomber sur des chamois là-haut. J’en avais déjà vu l’hiver un peu plus bas mais là ça a été une bonne surprise. J’étais monté dans l’intention de profiter de la belle journée annoncée et de faire des photos de fin de nuit et de début de journée d’automne.

      Dès que le soleil est parvenu au sommet les chamois sont apparus. Mais ils m’ont vite repéré car j’étais à leur vent, et pas moyen de faire autrement, sous leur vent c’est la falaise!

      Et comme au printemps avec les bouquetins du Grand Veymont, en redescendant je suis à nouveau tombé sur la même harde de chamois. Et ce coup-ci étant du bon côté du vent, j’ai pu les approcher à 30 mètres. Mais la lumière ne vaut plus celle du lever de soleil…

      En tout cas belle balade, trois heures passées d’abord sous la lune pour l’approche, puis le froid et le givre au lever du jour et la vie qui revient avec la lumière et le soleil. J’adore! :-)

      Un lien vers un album Picasa:

      Chartreuse_20oct2011


    • pepite

      Merci de ces précisions Marc. Peux-tu me donner une partie des exifs que je les rajoute sous les photos (focale, ouverture, vitesse, iso et compensation d’expo) ?

      Quand on les regarde le soir elles sont encore plus belles, la lumière du jour n’étant plus présente, on fond encore plus dans l’ambiance.

      Je savais bien quand tu as débuté avec ton Pentax K-x que tu avais l’oeil d’un bon photographe, même si il y a encore des erreurs parfois dans le choix de la bonne lumière, je ne m’étais pas trompée, si les petits cochons ne te mangent pas, je sens que tu vas de plus en plus nous sortir des merveilles :-)


    • marcB

      Tu vas peut-être un peu loin là, mais je vais faire gaffe aux petits cochons dorénavant ;-)

      Les Exifs:

      Les deux premières photos sont prises avec le 18/135mm du kit.

      1ère: 18mm, f/3.5, 1/320ème, 100 isos
      2ème: 28mm, f/4, 1/400ème, 100 isos

      La 3ème prise avec le 300mm ED Pentax: f/4, 1:400ème, 400 isos

      Toutes en priorité ouverture et -1/3 d’IL.


    • pepite

      Merci Marc, j’ai rajouté les exifs :-)


    • tooning

      « pensais qu’avec un hybride micro 4/3 et par exemple le 100-300 Panasonic (équivalent 200-600mm) il serait possible de prendre ce type de photo (ce qui m’aurait éviter de parfois trimballer mon réflex et les lourds objectifs), mais l’autofocus de cette optique Panasonic est bien trop lent pour la photo animalière. »

      l’ avez-vous tésté le 100-300 ? et si oui sur quel boitier MFT ? Ce que vous dites m’etonne car j’ai cet objo accompagné d’un e-pl1 et je fait de la photo de sport et d’animaux avec , l’af est super rapide et la stab est au top .


    • pepite

      Oui jai testé le 100-300 (équivalent 200-600mm) Panasonic sur un Panasonic micro 4/3 sinon je ne lui aurai pas reproché son autofocus lent en longue focale et je trouve l’autofocus très lent en tout cas pour des animaux qui bougent beaucoup comme en animalier sauvage (je ne parle pas de chiens ou chats). Ca n’a rien à voir avec les gros télés Canon ou Pentax (mais le prix non plus il faut bien le reconnaitre).
      Le boitier olympus que vous avez est stabilisé par capteur, les Panasonic non, donc c’est juste la stabilisation de l’optique qui entre en jeu pour un 100-300 monté sur un micro 4/3 Panasonic. La stabilisation est bonne à 100mm mais pas terrible à 600mm mais c’est normal, en principe tout objectif de 600mm est utilisé sur trépied.


    • Corbes

      Pour moi qui suis depuis toujours un amoureux de la montagne, ces superbes photos me font remonter bien des souvenirs de balades en tête…

      Merci, Marc de célébrer aussi magnifiquement la splendeur de nos montagnes.


    • marcB

      Merci Corbes pour ton commentaire :-)

      Et dire qu’à un moment donné quand je faisais de l’alpinisme pur et dur je ne regardais même plus cette montagne dite « à vache ».
      Alors qu’elle est bien plus colorée et vivante que le monde minéral de tout là-haut! Y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ;-)

    • J’aime beaucoup le rendu, quelle ambiance !

    • Excellente photo animalière, l’instant est parfaitement saisi.


    • Corbes

      Contrairement à toi, Marc, je n’ai jamais fait d’apinisme et je suis toujours resté avec les vaches dans leur montagne qui, comme tu le dis et le montre, est si belle !

      Mais je pense que la-haut, dans les parois ou sur les crêtes, tu as dû voir de bien belles choses aussi. Si tu avais quelques photos à nous montrer…

      Bien cordialement.


    • pepite

      Marc est parti en week end je crois, mais pour te faire plaisir je te mets une photo qu’il a fait en montagne et qui m’a bien plue aussi, même si ce n’est pas un paysage mais un champignon :

      auto

      Je n’ai jamais vu de champignon de cette sorte, on dirait du jade ! C’est super joli. Quel dommage que je n’ai pas de montagnes près de chez moi.


    • Mimi

      Magnifique et le cliché et le champignon……! on dirait, désolée pour la comparaison mais ça doit être, ma « situation géographie » ☺ une .. méduse !!! encore merci pepite

    • Magnifique série de photos Marc, et celle du champignon est vraiment surprenante, ce qui prouve que l’oeil du photographe est aussi important que le choix du matériel.


    • marcB

      Merci pour le champignon :-)

      Je pense que c’est un Strophaire vert-de-gris, particulièrement gluant dans ce sous-bois bien humide, ce qui rendait son chapeau brillant et translucide…

      Corbes, désolé mais je n’ai pas de clichés d’alpinisme, ça remonte à un grand nombre d’années maintenant alors que ça fait moins de deux ans que je m’amuse avec de vrais appareils photos.

      Merci Maurice pour ton sympathique commentaire ;-)


    • pepite

      Corbes,

      Marc avait envie de te faire plaisir en te mettant une photo de montagne, comme les lecteurs ne peuvent pas intégrer les photos eux-même dans un commentaire je le fais pour lui :

      auto

      C’est bien sûr Marc qui a choisi la photo, je n’ai joué que les intermédiaires ;-)


    • marcB

      Merci Pépite de jouer les intermédiaires ;-)

      En fait il m’arrive de me retrouver en haute montagne l’hiver quand les conditions sont bonnes pour le snowkite. En effet le vent me permet de monter en altitude et de ramener quelques photos de là-haut.

      Sur celle-ci j’ai pris un ami devant un panorama de l’Oisans, au dessus du col du Lautaret. Ce jour là il y avait un bon vent et il nous a suffit de 15 minutes pour remonter les 700m de dénivélé depuis le départ.

      Je mettrai plus de photos cet hiver si elles sont bonnes.


     Leave a reply